Iracema Arditi (Née à São Paulo - Brésil le 1er février 1924, morte le 4 octobre 2006 à São Paulo - Brésil), commença à peindre en 1951, en autodidacte. Après s'être intéressée aux arts populaires, elle encouragea les peintres naïfs de son entourage. Elle est aujourd'hui considérée comme le plus grand peintre naïf brésilien.

Iracema recrée la forêt avec sa luxuriance, à la fois Eden et Enfer. Un de ses titres favoris, " Rio Sobrenatural", est une évocation de cet espace si courant au Brésil où eau, terre, végétation et monde animal sont intimement mêlés.

L'oeuvre d'Iracema a voyagé de par le monde. Elle exposa en 1965 pour la première fois à São Paulo, puis à Paris, Galerie Herbinet (sa première cliente fut la baronne Alix de Rothschild !).

Iracema peint uniquement à l'huile: " C'est une technique qui sait attendre, elle est patiente ".

De 1965 à 1990, Iracema exposa au Brésil, bien sûr, mais aussi à Paris, Rome, Bruxelles, Marseille, Laval, Téhéran, Zurich... Elle fut présente à Lyon en 1970, lors d'une exposition collective. Au Salon d'Automne, à Paris, Iracema est toujours présente depuis 1967. Elle en est devenue membre sociétaire et membre du jury.

La France, que l'artiste juge comme une " famille ", lui aura décerné de belles distinctions : la Médaille Camille-Renault à Paris en 1969, le Premier Prix du Festival International de Peinture de Cagnes en 1971, la Médaille de la Ville de Laval en 1974 et, surtout, en 1985, la croix de Chevalier des Arts et Lettres.